La presse et le CAFI

 

Télévision
Journaux télévisées

Reportage datant de 1970 sur les Français d’Indochine à Noyant-sur-Allier. Une petite partie concerne le CAFI de Sainte-Livrade. Cette vidéo a été publiée par Philippe Blérald dans Camps guerre d’Indochine….

Reportage de FR3 Aquitaine, le 16 août 2015, sur le Têt au CAFI

Reportage de FR3 Aquitaine, le 15 août 2014, sur les festivités pour l’inauguration du nouveau Centre d’Accueil des Français d’Indochine.

Juin 2014, un documentaire de 22 minutes de la Roseraie des cultures, Salon 2013 du Livre et des Arts de l’Haÿ-les-Roses, Le Vietnam à l’honneur, production et réalisation : Mémoire d’Eléphant, Philippe Barbier.

Reportage de H. Guttmann/B. Baubit/E. Defever/E. Lagrange pour Soir 3, le 18 août 2013, sur « Les Oubliés de la décolonisation »

Un mini-documentaire réalisé par Florian Rouliès et Marie Casabonne en novembre et décembre 2009, CAFI : le quartier déraciné, couronné par le 2e prix Mauriès en janvier 2010.

En 2010, un reportage de FR3 Aquitaine, durant le 12/13, sur la rénovation du CAFI.

Un reportage France 3 Aquitaine sur la rénovation du CAFI d’une durée de 1 mn 47 diffusé le 9 mars 2011.

Le 8 janvier 2012, FR3, 19/20 Aquitaine, Les oubliés d’Indochine, reportage sur la création d’un mémorial.

Un documentaire réalisé par TV7 Bordeaux dans l’émission Kaléidoscope du mercredi 17 avril 2013 sur le CAFI de Sainte-Livrade. C’est notre ami Stéphane Hogan qui joue le rôle du guide auprès des reporters.

Le 2 mai 2014, sur BFM TV, Histoires en France : Mémoire d’Indochine dans le village de Sainte-Livrade-sur-Lot

Journaux télévisées internationaux
La chaîne allemande Deutsche Welle (DW) a diffusé en langue anglaise ce documentaire sur le CAFI intitulé France : The Forgotten People of Tonkin dans son European Journal.

Films documentaires
1 – « Les Fruits amers du Lot-et-Garonne » (documentaire – 52 mn – France – 1992) : un film conçu et réalisé par Matthieu Samel, une coproduction Fin’Armors Films/Multimédia, avec le concours du Conseil régional d’Aquitaine (Aquitaines Nouvelles Communications), distribution : Les Films du Sampan.
Le film décrit la situation de ceux qu’on appelle les « Français d’Indochine » vivant toujours au sein d’un ancien camp militaire qui constitue aujourd’hui le dernier Centre d’Accueil de Français d’Indochine (CAFI) encore existant en France, au sud de la région Aquitaine, dans une petite ville de Lot-et-Garonne, Sainte-Livrade-sur-Lot.

Ce film se veut la mémoire d’une génération de Français « rapatriés » de l’ancienne Indochine, celle-là même qui dût tout abandonner, terre et famille, pour rejoindre une patrie nominale que la plupart n’aurait sans doute jamais connue.
Le réalisateur, enfant de la communauté livradaise, donne sa vision de la situation : il laisse la parole à ceux qui ne l’ont pas, à ces « ayants droit » qui ont subi le déplacement consécutif aux événements d’Indochine, lequel déplacement est vécu, la plupart du temps, comme un exil, une expatriation. DVD en vente au prix de 22,50 euros, sur commande à : phat.loc47@orange.fr

2 – « Le Camp des oubliés ». Les réfugiés vietnamiens en France (documentaire – 52 mn – France – 2004) : réalisation : Marie-Christine Courtès, My linh Nguyen, production : Grand Angle Productions, coproduction : France 3 Aquitaine.

Deux ans après la défaite française de Diên Biên Phû en 1954, les derniers bateaux français quittent l’Indochine. A leur bord, ceux qui n’ont plus leur place dans la nouvelle République indépendante du Viêtnam. En France, ils sont placés dans des camps de transit provisoires. Celui de Sainte-Livrade, dans le Lot-et-Garonne, héberge encore une centaine de « rapatriés d’Indochine », oubliés par les Pouvoirs publics. Témoignages des survivants et de leurs enfants sur l’une des nombreuses absurdités de la gestion de la décolonisation vue par le pays des droits de l’homme et du citoyen…

3 – « Qué Huong/Terre natale » (documentaire – 26 mn – France – 2004) : réalisation : Philippe Rostan, coréalisation : Delphine Bole/Emmanuel Dejoux.

En 1956, deux ans après la défaite de la France à Diên Biên Phu, un millier de Français d’origine vietnamienne sont rapatriés et logés en urgence dans un ancien camp militaire du Lot-et-Garonne. Les conditions sont précaires mais en principe provisoires. Cependant, rien ou presque n’a évolué pendant plus de 50 ans. Le Centre d’Accueil des Français d’Indochine est maintenant en cours de démolition. Les derniers habitants racontent leur vie dans ce petit Viêtnam-sur-Lot.

4 – « Les Génies des Quatre Palais » (documentaire – 52 mn – France – 1964). Réalisation : Simon Pierre J., Simon Barouh Ida, Morillère Roger. Production : CNRS-EPHE-Lab. AV-CFE.

Ce premier film tourné au CAFI est une contribution à l’étude du culte vietnamien des Ba Dong. Chaque année dans un village près d’Agen où s’est installée une communauté de Vietnamiens réfugiés, des cérémonies se déroulent dans la pagode qui est à la fois le temple des Bouddhas et celui des Génies. Sont d’abord présentés, à l’intérieur de la pagode, le Temple des Génies des Quatre Palais, son panthéon et ses représentations. Une Ba Dong, servante des génies, offre une cérémonie où s’incarnent les différents Génies. La cérémonie se déroule dans la pagode devant les fidèles : en prière et se cachant le visage sous le voile rouge de la prise de possession, la Ba Dong est tour à tour possédée par plusieurs Génies selon un ordre de préséance (Grands Mandarins, Dames des Monts et Forêts, Princes). Chaque incarnation entraîne un changement de costume et se manifeste par une danse du Génie avec ses attributs propres ; puis le Génie boit, fume, distribue des présents… Parallèlement le commentaire décrit les qualités et la légende du Génie incarné, et récite les incantations rituelles à son nom.

5 – « Saigon – Sainte-Livrade, un aller simple pour l’oubli » (documentaire – 60 mn – France – 2004). Réalisation : Nora Genet-Lemque. Production : Paso Production.

Le CAFI (Centre d’Accueil des Français d’Indochine), ou chronique d’un centre ayant accueilli, en 1956, 1200 Français d’Indochine. Aujourd’hui, c’est le seul camp en France à être resté pratiquement « en l’état », avec 130 résidents. Ce documentaire s’attachera à restituer les témoignages de ces déracinés de la première génération, ainsi que de leurs enfants, sur fond de polémique liée aux difficultés de réhabilitation du camp.

6 – « C’était une île » (documentaire – 60 mn – France – 2010). Réalisation : Alexandre Poulteau. Production : Créeadoc Angoulême.

Dans le Lot-et-Garonne, en 1956, 30 000 rapatriés venus d’Indochine sont accueillis dans un camps de transit. Aujourd’hui, dans ce camp qui existe encore, Claudine travaille à la préservation de la mémoire des gestes et des rituels que sa mère lui a transmise.

7 – « Né sous Z ». Diffusion TV sur France 2 le 21 janvier 2014.

Un extrait de 11 minutes d’un documentaire sur un enfant rapatrié et recueilli par la FOEFI (Fédération des Œuvres de l’Enfance Française en Indochine). Après la défaite de la France au Vietnam (Indochine), plus de 4 000 enfants nés de mère indochinoise et de père soldat français sont évacués, souvent de force, vers la France. Robert était l’un d’eux. Arraché à sa mère à 10 ans, il ne connaît pas l’identité de son père français. Il s’est muré dans le silence. Jusqu’au jour où une cousine française le retrouve. C’est là que commence le film. Du nord au sud de la France puis au Vietnam, Robert va remonter le cours de son histoire et de celle de ces milliers d’enfants pour découvrir que l’arrachement n’était pas une évacuation de fin de guerre mais un plan très ancien pour séparer le sang français de celui des indigènes..

8 – « L’exode du Nord-Viêtnam ». Un film du père Simonnet, des Missions Etrangères de Paris (MEP). 35 minutes.

Un film produit par le Secours Catholique et réalisé par le père Simonnet sur le départ des rapatriés d’Indochine en 1956.

9 – « Histoire oubliée : Les tirailleurs sénégalais ». Diffusion TV sur la chaîne Histoire.

Deux minutes de ce documentaire sur les tirailleurs sénégalais pendant la guerre d’Indochine, diffusé sur la chaîne Histoire, concernent le camp du CAFI.

10 – « Vietnam-sur-Lot ». Un documentaire de Nadège Lobato De Faria (2014).

Sept minutes de ce documentaire. « CAFI. Le Camp. Ma famille est arrivée là en 1956, parce qu’elle était eurasienne. 150 personnes y vivent toujours. Plus de 50 ans après, le Camp est menacé de destruction. Je retourne sur ce lieu afin d’y retrouver mes racines. Là-bas, je découvre des adolescents qui connaissent peu leur histoire. Les anciens taisent les mauvais souvenirs. Au fil des saisons, je me réapproprie l’histoire de ma communauté avec ces questions : qu’adviendra-t-il de la culture de mes ancêtres suite à la destruction du camp ? que vais-je alors transmettre ? »

11 – « CAFI : La mémoire fragmentée ». Les Films du Castillou présentent, avec le soutien de la municipalité de Sainte-Livrade-sur-Lot (47110, Lot-et-Garonne), un documentaire (2014), de 25 minutes, réalisé par Matthieu Samel. Un extrait de 3 minutes vous est présenté.

Un film pour se rappeler qu’un groupe composé de plus de 1 200 individus fut contraint de quitter terre et famille, déplacé de l’ancienne Indochine à la suite des événements qui se sont déroulés durant l’année 1954 à Dien Bien Phu et à Genève. Son propos est fondé sur des archives publiques et privées pour décrire une existence longue de quelque 60 années, à un moment où la rénovation du site de leur hébergement est en passe de s’achever. Son point de vue s’appuie sur une expérience, celle vécue par un enfant de la communauté.
DVD en vente (15 euros, port compris) à : phat.loc47@orange.fr

12 – «Sous tes doigts». Une coproduction Vivement Lundi/Novanima Productions avec la participation de France 2, de TVR, TyTélé, Tébéo, du CNC, de la région Bretagne, de la région Aquitaine, du Conseil Général du lot-et-Garonne, de la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois, de la Procirep et de l’Angoa.
http://www.france2.fr/emissions/histoires-courtes/videos/sous_tes_doigts_1448015?onglet=tous&page=2
Film d’animation de Marie-Christine Courtès retraçant les séquelles de la guerre d’Indochine au travers des yeux d’une jeune Eurasienne.
À l’occasion du décès de sa grand-mère, une jeune Eurasienne revit, entre danse et rituels, l’histoire singulière des femmes de sa famille, de l’Indochine coloniale à l’isolement d’un camp de transit (CAFI de Sainte-Livrade-sur-Lot).

Théâtre
« CAFI ». Pièce de Vladia Merlet. Mise en scène : Compagnie Par les Temps qui Courent. Direction de la mise en scène : Georges Bigot. Extrait de 3 mn 50.
Vladia Merlet, qui a écrit le texte et qui l’interprète, dépose dans un écrin de poésie une fable poignante et cruelle. Celle d’une histoire passée sous silence. L’alchimie de la création collective de CAFI ne pouvait pas mettre en lumière plus sensiblement et plus humainement ces morceaux de vies. Le concours d’une musique soignée, au service du jeu, d’une scénographie superbement sobre, d’une lumière tout en finesse, sous l’orchestration générale de Georges Bigot, donne naissance à un instant de grâce inoubliable.

C’est Louise qui, du haut de ses neuf ans, nous raconte son voyage, et celui de sa famille, de Hanoï jusqu’au Centre d’Accueil des Français d’Indochine à Sainte-Livrade-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne, en 1956. Elle évoque, sans pathos, la condition de ces rapatriés depuis cette époque jusqu’à nos jours, où le camp est en réhabilitation. Elle y dépeint les espoirs d’une population, leurs désillusions, leurs combats quotidiens pour se faire accepter, pour être «intégrés» et la précarité dans laquelle ils ont été contraints de se faire une place.

Diaporama sonore
Un diaporama sonore de Valérie Rohart, Les ombres indochinoises de la France, diffusé le 4 mai 2014 sur France Inter, dans l’émission Interception.

Radio
Ecoutez un reportage de Valérie Rohart, Les ombres indochinoises de la France, diffusé le 4 mai 2014 sur France Inter, dans l’émission Interception.
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=881358
Autre documentaire audio de Céline Rouzet et Yvon Croizier, diffusé sur France Culture, Sur les Docks, Fin de partie coloniale (3/3) : CAFI, c’est fini…
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4068361

Et téléchargez deux émissions de radio :
– Radio 4 – Place du Marché, réalisée en 2006
– Et une émission culte qui date de 1967 : Hit-parade, diffusée en direct du camp.

Livres
1 – « Petits Viêt-Nams », de Dominique Rolland (ethnologue, maître de conférences, Inalco) – janvier 2010, Elytis Editions, collection Grands voyageurs.


2 – « Les Requis indochinois et la marâtre » (1945-1952), de Matthieu Samel,Editions du Sampan – 270 pages

Un groupe de travailleurs à Sorgues (Vaucluse), 47e compagnie, 1941. © Collection Pham. Source : Liem-Khe LUGUERN

Le livre de Matthieu Samel, « Les Requis indochinois et la marâtre », tente de réhabiliter la mémoire d’un groupe d’individus dont la France a nié l’existence au moment de la Libération. 20 000 « travailleurs indochinois » sont venus en France en 1939/1940 pour suppléer, dans les usines de guerre, la main-d’œuvre mobilisée. Pour la plupart ils resteront bloqués en métropole durant de longues années et verront s’installer entre leur pays et celui pour lequel ils servaient une guerre de décolonisation qui ne s’achèvera qu’en 1954. D’un statut de supplétifs, ils deviendront alors des hôtes à surveiller, voire pour certains à neutraliser.

« Les Requis indochinois et la marâtre », de Matthieu Samel - Editions du Sampan

« Les Requis indochinois et la marâtre », de Matthieu Samel – Editions du Sampan

Pour le commander : Matthieu Samel, lieudit « Ayet », 47400 Tonneins. Contact : phat.loc47@orange.fr.

3 – « Les Larmes de la nuit ». Un livre bouleversant, « Les Larmes dans la nuit », vient de paraître à l’occasion des 60 ans du CAFI, écrit par Simone GUIELA, Eurasienne, ancienne enfant du CARI de Bias et adhérente au CEP-CAFI. En écrivant ce livre, elle veut en même temps rendre hommage à sa mère si courageuse et, à travers d’elle, toutes les mères du camp. Elle a su retracer finement toutes les étapes de l’Indochine, de Marguerite Duras jusqu’en France en passant par le camp de Bias où séjournait sa famille. Le récit authentique de Simone ressemble beaucoup à l’histoire de nos mères rapatriées en 1956 qui ont su, dans le temps, construire minutieusement et protéger avec force leur milieu familial fragile et précaire, malgré l’abandon et la désertion de leurs concubins. C’est une façon d’honorer nos parents que ce livre touchant est sorti au moment où nous fêtons le 60e anniversaire du CAFI.
couv

Presse écrite régionale et nationale

Note concernant les articles de presse présentés

Nous n’avons pas fait de tri ou de sélection à propos des articles de presse que nous avons scannés. Nous ne disposons pas de tous les articles parus. Nous n’avons pas eu le temps, non plus, de commenter à la lueur de nos connaissances et notre lutte les articles dans lesquels s’exprime le maire pour apaiser les inquiétudes – nous le ferons ultérieurement. Si vous disposez d’articles anciens, n’hésitez pas à nous les communiquer, pour que l’ensemble des visiteurs de ce blog puisse être informée de tout ce qui s’est dit au cours des dernières décennies, et ce qui a été entrepris.


Voici la suite de quelques articles anciens et relativement récents qui parlent du CAFI parus dans différents journaux régionaux et nationaux.
Voici la suite de quelques articles anciens et relativement récents qui parlent du CAFI parus dans différents journaux régionaux et nationaux.
Suite d’articles qui parlent du CAFI parus dans différents journaux régionaux et nationaux.

Un article de Carole Bélingard paru sur francetvinfo le 11 mai 2014 intitulé : «De Diên Biên Phu au Lot-et-Garonne, le destin d’une enfant de la guerre d’Indochine». Notre amie, Solange Devillard, ancienne du CAFI, y raconte son histoire.

Ajout le 17 juin 2014 de deux articles qui parlent du CAFI parus dans « Sud-Ouest le MAG » du 7 juin 2014 et dans « Géo-Histoire ».


Ajout le 11 septembre 2014 d’un article sur le CAFI paru dans « Libération » du 8 septembre 2014.
Libé 8 sept. 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s